Nos critiques DVD
Nos critiques Blu-ray Disc
Nos critiques CD Audio

 


Verdict PS3
Ezio nous revient après un Assassin’s Creed II grandiose, dont tous les fans se souviennent encore. Point d’AC III ici (peut-être fin 2011 ?), mais un bien nommé Assassin’s Creed Brotherhood, mettant pour la toute première fois en avant un mode multi joueurs. Mais ce nouvel opus ne se résume heureusement pas à un multi attractif, il propose également à un mode solo ayant su évoluer judicieusement, enrichi de quelques nouveautés dans son gameplay.

L’histoire reprend précisément là où nous avait laissé AC2. Votre quête vous mènera ici exclusivement à Rome, sur une vaste map, riche en lieux de référence tels que le Colisée ou encore la Basilique Saint Pierre. Pour ce qui est du héros, là par contre rien ne change, Ezio Auditore est à nouveau le personnage central de cette aventure. Heureusement il ne sera pas seul cette fois pour venir à bout de ses adversaires, car la communauté d’assassins, dont vous prenez la tête cela dit en passant, sera à vos cotés pour mener cette bataille.

Notre jeune florentin (plus tout à fait novice à présent il faut bien le dire), retrouve également certaines personnes l’ayant déjà aidé par le passé, comme Leonardo par exemple, qui lui procurera quelques nouveaux gadgets bien venus, et améliorera aussi au passage les armes équipant déjà notre maitre assassin. Et qui dit nouveau gadgets, dit nouveaux mouvements et déplacements bien sur. En effet, notre héro pourra entre autres ici faire appel à un parachute pour ainsi pouvoir sauter depuis des hauteurs en apparence suicidaire, mais également en profiter pour atteindre des endroits sans ça inaccessibles. La fameuse machine volante refera aussi son apparition, mais chute, je ne voudrais pas vous gâcher votre plaisir.

Pour en revenir au mode multi qui, vu l’excellente durée de vie dont fait déjà preuve le mode solo, est finalement secondaire dans AC Brotherhood, ce dernier n’en est pourtant pas moins l’un de ses atouts majeurs. Ce nouvel AC réussi d’ailleurs à conserver l’esprit intrinsèque de la série et à le transposer dans un univers multi joueurs, parvenant du coup à créer une réelle communauté autour d’un principe qui semblait pourtant exclusivement solo à la base. Pas de doute, les équipes de développement de chez Ubisoft ont réalisé un travail vraiment remarquable.

> Graphismes
Pas ou peu d’évolution visuelle depuis AC2 mais ceci n’est pas en soi une faiblesse, le précédant opus nous ayant déjà fortement impressionné dans sa réalisation. On s’extasiera donc fréquemment des superbes animations des personnages, ainsi que de la reconstitution architectural des lieux visités.
> Bande son
Constat là aussi identique par rapport aux premières aventures d’Ezio. L’ambiance sonore est à nouveau grandiose et le doublage FR (mis à part quelques désynchro) une pure merveille. La BO est quant à elle à nouveau splendide et d’une richesse fabuleuse. On en redemande.
> Maniabilité
Aucun souci à avoir. Si ce n’est quelques collisions qui perturberont parfois votre course vers la tranquillité, dans l’ensemble tout se manie de façon intuitive et naturelle. Le jeu est de ce point de vue là remarquablement conçu, et le joueur est ainsi immerger dans l’ambiance sans le moindre temps mort. Les affrontements vous demanderont un brin d’expérience afin de dominer les conflits les plus déséquilibrés, même si tout est ici parfaitement géré en termes de difficulté, n’ayez crainte.
> Durée de vie
Comptez aisément une petite vingtaine d’heures pour boucler l’aventure en solo, à condition de na pas porter attention aux nombreuses quêtes annexes, telles que rénover Rome ou encore développer la guilde des assassins (doubler alors au minimum le temps de jeu nécessaire). La quête des trophées pourra elle aussi vous passionner, sans parler des divers DLC bonus, présents et à venir. Enfin, et non des moindres, le mode multi qui prolonge lui aussi considérablement la durée de vie du soft.
>> En conclusion - 9/10
Au final on peut dire sans hésiter qu’AC Brotherhood est le parfait complément à son prédécesseur, même si sa conclusion nous laissera sans scrupule sur notre faim... Mais vous l’aurez compris, ce titre est une petite merveille dans tous les domaines (graphismes, jouabilité, contenu, gameplay diversifié et mode multi), et rien ne doit vous empêcher de plonger dans cette aventure. Vous passeriez sinon à coté d’une référence en matière de jeu d’action/aventure. Vivement la suite !

 

 

 

 

 

 

 

   

 

Les logos et images présents sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.