Twelve Blu-ray
durée: 95' / DFW-Gaumont / sortie le 5 janvier 2011
Test rédigé et réalisé par Nicolas S. | 05/01/2011
8
VERDICT*
Des adolescents newyorkais riches et désabusés, des fêtes sans joie, des parents absents, de la drogue à profusion pour la recherche permanente du grand frisson… et parmi eux, White Mike : un jeune qui vient de quitter son école privée de l'Upper East Side, qui ne fume pas, ne boit pas, ne va pas dans les fêtes, sauf pour vendre ses drogues...

« Twelve » est l’adaptation du best seller signé Nick McDonell, écrit à l’âge de 17 ans seulement (!). Tout de suite Joel Schumacher désir en acquérir les droits mais la transaction lui échappe. Il réussi néanmoins à convaincre les studios de lui confier l’adaptation pour le cinéma. Dévoilant les dessous d’une jeunesse newyorkaise blasée et à la recherche permanente de nouvelles sensations, « Twelve » est aussi le film choc qui nous place comme spectateur de tous ces excès et de cette inévitable explosion finale, que l’on sent venir petit à petit, portée par une tension grandissante et une interprétation générale exemplaire. Le casting du film pioche dans tous les domaines, avec Chace Crawford tout d’abord, loin de son personnage lisse et propret de la série télé Gossip Girl, l’acteur se la joue ici rebelle dépressif aux allures grunges bourgeoises. Curtis Jackson, plus connu sous le pseudo de 50 cents, réussi son atterrissage sur grand écran avec un rôle de dealer gangster qui lui va comme un gant. Une kyrielle de jeunes frimousses accompagne les deux dealers, et on retrouve également en voix off Kiefer Sutherland, que Joel Schumacher avait déjà utilisé de la sorte dans son excellent « Phone Booth » (Phone Game en VF).

Un drame mené de main de maitre, inspiré d’un récit impeccablement calibrée, et chapeauté d’un casting surprenant et en tous points exemplaire. Dans le genre, on ne pouvait à l’évidence rêver mieux. Un film à voir, assurément.


  L'IMAGE
9
Gaumont nous livre ici un master Full HD d’exception, offrant aux extérieurs newyorkais un relief magistral et un rendu flamboyant. L’impression de relief est souvent saisissante, et que ce soit de jour ou de nuit (ces dernières scènes sont ici majoritaires), l’ensemble libère des contrastes fabuleux d’intensité et de profondeur, ainsi qu’une définition sans faille. Certaines scènes, lors de phases de drogue, manquent quant à elle de précision, mais cela est manifestement du à un souhait artistique volontaire de la part du réalisateur, nous ne lui en tiendrons pas rigueur donc.
  LE SON
8
Vous aurez ici le choix entre pistes DTS HD Master Audio 5.1 (VO et VF) et Dolby 2.0 (VO et VF également), à vous de choisir. Après les divers tests de comparaison habituels, c’est la VO DTS HD qui l’emporte, haut la main. Si coté ambiance, version française et originale se tiennent au coude à coude, pour ce qui est des dialogues et du naturel qu’ils dégagent, c’est assurément la VO qui fait ici la différence. Plus naturelle et spontanée, et bénéficiant de la voix caractéristique de Kiefer Sutherland en guise de voix off, cette dernière assure une immersion totale. Doublage FR soigné néanmoins, mais un peu fade face à la VO tout de même.
  LES BONUS
4
En guise de bonus, vous trouverez un making of d’une vingtaine de minutes (vost), revenant sur la genèse du projet ainsi que sur le tournage, en compagnie des acteurs, du réalisateur, et de l’auteur. Le rendu n’est pas vraiment probant en termes de HD, avec une image étrangement ciselée (l’affichage se fait pourtant en 1080p/50hz). Vous trouverez également la bande annonce originale du film, sous titrée.
* Les différentes notes livrées sont données sur 10 et établies en comparaison avec divers Blu-ray et/ou DVD de référence. La note en top de page, nommée VERDICT, n'est en aucun cas la moyenne arithmétique stricte des évaluations Image, Son et Bonus, mais davantage une appréciation générale, incluant également le film lui même.


Cliquez sur le logo pour visionner la bande annonce

Un film de Joel Schumacher, avec Chace Crawford, Curtis “50 cent” Jackson, Ellen Barkin, Emily Meade, Emma Roberts… (sortie cinéma 2010 – USA) © Gaumont
Format écran
16/9
1.85:1
  VO VF
- -
- -
- -
- -
- -
Sous-titres
Français
 
Envie de réagir à cet article? Faites-le sur le blog de la rédaction > Cliquez ici

 

 

 

 

 

 

   

 

Les logos et images présents sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.