Minority Report Blu-ray
durée: 155' / 20th Century Fox / sortie le 5 mai 2010
Un film d’anticipation grandiose, sublimé par la HD.
______________

En 2054, le leader d’une unité spéciale pouvant intervenir avant qu’un crime ne soit commit, se voit lui-même accusé d’un futur homicide...

Un film de Steven Spielberg, avec Tom Cruise, Colin Farrell, Max Von Sydow...

______________

Plus que de la science-fiction, ce film est une porte ouverte sur un futur relativement proche imaginé par Steven Spielberg, nous projetant dans un monde qui pourrait être le notre d’ici à peine 4 ou 5 décennies. Spielberg c’est entouré de spécialiste pour concevoir cet univers, qu’il a voulu le plus réaliste possible. « Minority Report » est donc bien un film de SF, mais également un film d’anticipations, livré avec ses interrogations et ses doutes sur la morale et l’éthique que nous imposent le sujet véhiculé par ce scénario : Arrêter quelqu’un alors qu’il n’a pas encore commit son crime… peut-on juger et condamner une personne pour un acte qu’elle allait commettre mais qui ne s’est pas produit ? Inévitablement, le film de Steven Spielberg incite à la réflexion et n’apporte pas véritablement de réponse universelle. Etait-ce peut-être là le désir du réalisateur de nous pousser à ce questionnement et nous interroger sur notre avenir ? Là encore, pas de réponse. Un exemple dans le film vient habilement résumer la chose, quand Tom Cruise fait rouler une boule sur une table et que Colin Farrell la rattrape. Il lui demande alors pourquoi l’avoir attrapé ? Mais parce qu’elle allait tomber lui répond-t-il. En es-tu certain ? Tu l’as arrêté avant que cela n’arrive… Une évidence, certes, mais qui pose bien d’autres questions quant il s’agit de toucher à la liberté humaine. A méditer...

Coté technique, le master Full HD livré par 20th Century Fox nous permet de redécouvrir l’œuvre de Steven Spielberg sous un regard presqu’inédit, tant l’image bénéficie ici d’un éclat neuf et d’une profondeur remarquable. Les teintes particulières et les souhaits artistiques du réalisateur prennent alors tout leur sens pour une (re)découverte visuelle fabuleuse. Les contrastes jouent parfaitement leur rôle, et la définition gagne considérablement en finesse et en détails. Les nombreux halos flous entourant les personnages (artistiques probablement) viennent quant à eux polirent un peu trop certains plans, qui y perdent du coup en précision, dommage. Pour le reste, ce master HD est tout simplement une évidence.

Constat tout simplement identique en ce qui concerne les pistes audio, qui elles aussi plongent de plein pieds dans la Haute Définition, pour ce qui est de la version originale tout du moins. Cette dernière, présentée en DTS HD Master Audio 5.1, libère un paysage sonore d’une précision affolante, d’une ampleur bouleversante, et d’une dynamique éclatante. Un modèle du genre. La version française doit quant à elle se contenter d’une piste DTS plus conventionnelle, mais d’une excellente tenue cela dit. Autre raison de préférer visionner ce film en VO, c’est la présence d’un doublage FR vraiment décevant pour Tom Cruise (une voix qui se cherchait encore à l’époque où est sorti le film). Pour les autres acteurs, dont Colin Farrell par exemple, tout est par contre sous contrôle.

Pour ce qui est des bonus, cette édition Blu-ray ne fait pas dans le détail, en reprenant tout simplement l’intégralité (ou presque) des extras de l’édition collector 2 disques DVD. Même avantages donc, mais aussi même reproches qu’à l’époque, car toujours pas de commentaire audio, ni de Tom Cruise, ni de Steven Spielberg. Par contre, de nombreux modules et documentaires sont quant à eux présents : « Du récit à l’écran », avec « Le récit/Le débat » (9’10’’), où Tom et Steven raconte comment et pourquoi ils ont tenu à travailler ensemble sur ce projet ; « Les acteurs » (9’2’’), Spielberg nous parle des acteurs, lesquels sont également interviewés. « Déconstruction de Minority Report », Spielberg nous parle du réalisme de son monde ainsi que des divers plans et effets spéciaux : L’univers de Minority Report [Une introduction] (9’19’’) - Pré-Crime et les visions des Pre-Cogs (7’58’’) - La séquence spyder (5’8’’) - Précogs et visions (4’50’’) - Les véhicules du futur (4’55’’) - Des cascades de MR (inutile de préciser…) - La fuite dans le maglev (2’49’) - La poursuite en hoverpack (2’50’’) - L'usine automobile (2’38’’). « ILM et MR », où Spielberg nous explique sa vision de notre monde de un demi siècle. Viennent ensuite « Spielberg et Cruise : Le rapport final (3’56’’) », dans lequel les maîtres nous livrent leurs conclusions et se congratulent abondamment. Il manque cela dit quelques éléments de l’édition double DVD, dont les filmographies, notes de productions, galeries photos, séquences storyboard, ainsi que les bandes-annonces du film et du jeu vidéo. Mais on retrouve par contre en début de programme l’annonce officielle du coffret « Alien Anthologie » (très attendu !), à paraître fin 2010 en Blu-ray si tout va bien.

 
En conclusion
Artistique
 
Image
 
Son
 
Bonus
 

Test rédigé et réalisé par Nicolas S. | 26/01/2010

______________

 

Format écran
16/9
2.35:1
  VO VF
- -
- -
- -
-
- -
-
- -
Sous-titres
Français, a nglais, néerlandais...
 

 

 

 

 

 

   

 

Les logos et images présents sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.