SuperGrave (SuperBad) Blu-ray
durée: 118' / Sony Pictures Home Entertainment / Sortie le 22 mai 2008
Le premier film du genre, vraiment SUPER !
______________

Evan et Seth sont deux amis qui se connaissent depuis l’age de 8 ans et ne se sont jamais quitté depuis. Pourtant, il va bien falloir qu'ils apprennent, car l’année scolaire touche à sa fin et dès l’an prochain ils seront dans des universités différentes. Pour ces deux-là, il est temps d'affronter l'existence, les filles et leur destin, mais pour cela, ils doivent d'abord survivre à cette nuit fatidique...

Un film de Greg Mottola, avec Jonah Hill, Michael Cera, Seth Rogen, Bill Hader...

______________

Loin d’afficher une fois de plus la caricature habituelle du genre initié par l’inoubliable (mais non moins ridicule) « American Pie », « Supergrave » en reprend la franchise verbale, mais va au-delà de l’aspect cru et vulgaire de son ainé, même si le titre qui nous intéresse aujourd’hui ne se livre pas moins subtil dans son phrasé. Direct, sans tabou, et parfois vraiment vulgaire (qui a dit réaliste ?), cette comédie pour ado est davantage crédible dans ses propos et dans ses situations, même si très peu de jeune européens si retrouveront. Paradoxalement, le spectateur se rend très vite compte qu’il est en fait aux antipodes de la gentille comédie américaine pour puceaux lobotomisés. Vulgaire de bout en bout (on aura rarement entendu autant de « bites », « putain » ou « chattes » dans un seul film), la dernière comédie à la mode outre-Atlantique se veut constamment décomplexée et irrévérencieuse, et c’est sans aucun doute ce qui lui donne son cachet premier, sans basculer dans le ridicule précité. Ca ne vole clairement pas haut, les dialogues parlent rarement d'autre chose que de sexe ou d’alcool, même les représentants de l’ordre y sont dépeints avec une honteuse débilité, mais la capacité du scénario à se rendre hilarant rend la saga « American Pie » totalement obsolète. Ajoutez à cela une morale qui au final n’a rien de critiquable, et vous verrez peut être en ce film un vrai catalyseur de « décomplexement », pour jeunes adultes, mais aussi pour leurs parents. Quoique, pour ces derniers ce n’est pas certain...

Coté technique à présent, le master 16/9 s’en sort globalement avec les honneurs. Passé le générique et ses multiples « brulures de cigarettes » (volontaires), le rendu se révèle soigné, la définition sans faux pas, et les couleurs parfaitement gérées. La résolution 1080p ne semble pas véritablement révolutionner l’image ici, mais se montre quand même d’une aide précieuse dans la restitution de certains éléments de décor, comme la végétation par exemple. Pour le reste, tout est note sobre et précis, on en attendait finalement pas davantage.

Concernant les pistes audio, version originale et version française se montrent l’une et l’autre claires et dynamiques en frontal, avec un bel équilibre des dialogues, mais les enceintes surround restent quant à elles étonnement discrètes, et ce même lors des passages musicaux plus soutenus. L’encodage est pourtant ici en Dolby TrueHD (VO et VF), mais il faut bien avouer que l’on a déjà vu plus impressionnant de ce coté là. Doublage FR convaincant, même si la VO se montre logiquement bien plus spontanée. A préférer donc.

Coté bonus, les amateurs de modules en tous genre devraient être comblés. Les autres, les amateurs de modules plus traditionnels, seront par contre probablement déçus. Il faut avouer que même si le volume est assez important (deux disques ont d’ailleurs été nécessaires pour tout caser), la diversité et l’intérêt du contenu reste par contre discutable. C’est ainsi que vous pourrez trouver, sur le disque 1 tout d’abord, un commentaire audio assuré par l’équipe du film et le casting ; un lot de scènes inédites ; le bêtisier du tournage ; les essais des comédiens, des interviews théâtrales et non informatives ; les meilleurs moments de grossierté et de cul (en VOST) ; la bande annonce du film et celles d’autres titres disponibles ou à paraître chez l’éditeur. Sur le second disque, on retrouve certains modules déjà présents sur le disque 1 (??), à coté desquels vous trouverez aussi un making of succinct et peu instructif ; divers modules loufoques difficilement explicables ; ainsi qu’une galerie d’images. Le tout très massivement en HD.

 
En conclusion
Artistique
 
Image
 
Son
 
Bonus
 

Test rédigé et réalisé par Laurent F. | 16/05/2008

______________

Egalement disponible(s):
 

 

Format écran
16/9
1.85:1
  VO VF
- -
- -
- -
- -
- -
- -
Sous-titres
Français, anglais, arabe
 
voir la bande annonce

 

 

 

 

 

   

 

Les logos et images présents sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.