Final Fantasy VII - Advent Children Complete Blu-ray
durée: 128' / Sony Pictures Home Entertainment / dispo
Une renaissance magistrale en Haute Définition.
______________

Deux années se sont écoulées depuis la fin des combats ayant conduit à la destruction de la ville de Midgar et à la mort de Sefiroth. Mais alors que tout le monde essaye de reprendre une existence normale, 3 individus surgissent pour tenter de redonner la vie au guerrier surpuissant et s’emparer des pouvoirs de la rivière de la vie...

Un film réalisé par Tetsuya Nomura et Takeshi Nozue.

______________

Arrivant (enfin) en Haute Définition grâce à format Blu-ray, très exactement au même moment où FF7 – le jeu original sur PSOne – débarque en téléchargement sur le Playstation Store pour le plus grand bonheur des fans nostalgiques (9,99€), « Final Fantasy VII Advent Children » se voit ici précisé de la mention « Complete » car intègre à présent au montage 26 minutes de scènes inédites, absentes de la version parue en DVD il y a (déjà) quatre ans. Une version longue inédite donc, exclusivité de cette édition Blu-ray. Mais quand est-il du film lui-même ? Techniquement impressionnant par la maîtrise des effets visuels et des ambiances lumineuses, « Final Fantasy VII Advent Children » déçoit cependant avec un scénario bien maigre et qui, malheureusement pour les milliers de fans qui l’attendaient de pieds fermes, sonne désespérément creux. Bien sur on retrouve ici tous les personnages ayant contribué au succès de l’épisode vidéo ludique sur Playstation, mais ces derniers débarquent bien souvent sans raison, juste pour faire leur show, et n’apportent objectivement aucune construction à l’histoire. En toile de fond, le véritable conflit naissant se voit constamment pollué par diverses sous intrigues sans intérêt, ce qui fini par agasser et même rendre le tout un peu brouillon. Cela dit, il restera après vision un sentiment d’avoir assisté à un fantastique spectacle, un travail minutieux de plusieurs années pour parvenir à un résultat visuellement irréprochable, mais entaché par le manque d’accroche scénaristique. A voir essentiellement si vous avez vécu l’expérience Final Fantasy VII sur Playstation (où si vous vous apprêtez à la revivre via le téléchargement dispo sur le PS Store), sinon, optez d’abord pour le documentaire (en japonais sous titré) qui est présent dans les bonus, pour vous rafraichir la mémoire… La version longue apporte ponctuellement quelques précisions sur certains personnages ou certaines séquences, mais ne modifie concrètement pas la donne. Un plus malgré tout, indéniablement.

Coté technique, nul ne contestera la très grande richesse de cette image aujourd’hui illustrée en Haute Définition. L’apport HD est flagrant, libérant des textures flamboyantes, un niveau de détails inouï, une stabilité parfaite, une palette colorimétrique étincelante, le tout subjugué par une définition simplement exemplaire. Les contrastes quant à eux libèrent une précision redoutable, pour un confort visuel absolu. L’image absolue ? Peut-être... Top démo sans aucun doute.

Du coté des pistes audio, la présence aujourd’hui d’un encodage Dolby TrueHD 5.1 (anglais, japonais et français) est incontestablement un plus. L’ensemble y gagne en ampleur mais aussi en dynamisme, pour une immersion accrue et des effets surround, tout en subtilité mais diablement efficaces. Si le film garde tout son lyrisme et sa poésie, sans s’aventurer sur le terrain de la surenchère sonore, il offre également un découpage des dialogues exemplaire. Magnifique présence également de la bande originale, dont on retiendra, entre autres, le thème de Sefitoth, magistral en Dolby True HD, qui rappellera aux joueurs un certain combat acharné dans FF7. Doublage FR soigné.

Même si certains bonus manquent à l’appel par rapport à l’édition double DVD déjà disponible – les scènes inédites ont par contre été intégrées directement au métrage cette fois, judicieuse idée qui allonge du coup d’environs 26 minutes le film -, vous trouverez en revanche quelques extras inédits, avec un historique des jeux de la série, dont un sous la forme d’un court métrage d’une trentaine de minutes (celui présent dans l’édition SD est également inclus), un module sur le personnage de Denzel (faisant le lien entre le jeu vidéo et le film) (28'), sans oublier bien sur un aperçu exclusif du très attendu Final Fantasy XIII sur Playstation 3 (8'). La démo jouable incluse dans l’édition japonaise est par contre bien absente… Snif. Vous trouverez aussi sur ce disque une jolie collection de bandes annonces et trailers.

 
En conclusion
Artistique
 
Image
 
Son
 
Bonus
 

Test rédigé et réalisé par Nicolas S. | 27/06/2009

______________

 


Format écran
16/9
1.78:1
  VO VF
- -
- -
- -
- -
- -
- -
Sous-titres
Français, anglais, néerlandais
 

 

 

 

 

 

   

 

Les logos et images présents sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.