Page d'accueil | Les Archives | Les News | Les Concours | Les Jeux Vidéo | Nous Contacter
 
   
Spider-man 1 & 2 (et 2.1) Blu-ray
Réalisateur: Sam Raimi
Acteurs: Tobey Maguire, Kirsten Dunst, James Franco...
121'/127' | 2002/2004 | Action/Fantastique | SPHE (Sortie le 2/11)
Langues
Anglais
Franšais
2.35:1
HD 1080p
2 Disc
-
-
-
Sous-titres
Français, anglais, néerlandais...
 

Le coffret intégrale Blu-ray de la trilogie Spider-man n’étant pas disponible à l’unité (à l’exception de l’épisode 3 que nous détaillons séparément), nous avons choisi de vous présenter un test global des deux premiers films. Le niveau technique offert par les deux disques étant semblable, nos constatations sont donc valables pour les Blu-ray de Spider-man 1 et Spider-man 2, ce dernier vous proposant d’ailleurs de visionner au choix le film dans sa version cinéma ou bien dans sa version 2.1, incluant diverses scènes rallongées ou modifiées. Nos avis artistiques sont par contre bien distincts. Suivez le guide…

 
Spider-man

Peter Parker, élevé par sa tante May et son oncle Ben, est depuis toujours sous le charme de sa voisine, Mary Janes. Incapable de lui avouer ses sentiments, Peter se réfugie dans ses études. Un jour, lors d’une sortie scolaire dans un laboratoire s’occupant d’araignées, il est mordu par l’une d’elles, issue d’une espèce génétiquement modifiée. Peter voit alors son agilité et sa force s'accroître et se découvre des pouvoirs surnaturels. Devenu Spider-Man, il décide de mettre ses nouvelles capacités au service du bien, mais décide de garder son identité secrète. Malheureusement, il se rend compte que celle qu’il aime depuis toujours est tombée amoureuse du héro… Au même moment, le père de Harry, le meilleur ami de Peter, le richissime industriel Norman Osborn, est victime d'un accident chimique qui a démesurément augmenté ses facultés intellectuelles et sa force, mais lui a du même coup fait perdre la raison. Il est à présent une créature démoniaque qui menace la ville de New York...

Illustration impressionnante d’une maîtrise numérique à l’époque de sa sortie en salle (2002), « Spider-man » avait cela dit fait couler beaucoup d’encre, victime de son look justement trop artificiel pour certains. En effet, si les scènes de déplacement en pleine ville, d’immeuble en immeuble, délaissaient le coté réaliste pour s’abandonner au virtuel, l’impression de gigantisme urbain était pourtant admirablement bien rendu, et le public avait massivement répondu présent à l’appel de l’homme araignée. Un succès tel d’ailleurs que les rumeurs d’une suite n’avaient pas tardé à se confirmer.

 
Spider-man 2 (et Spider-man 2.1)

Ecartelé entre son identité secrète de Spider-Man et sa vie d'étudiant, Peter Parker n'a pas réussi à garder celle qu'il aime, Mary Jane, qui est aujourd'hui comédienne et fréquente quelqu'un d'autre. Guidé par son seul sens du devoir, Peter vit désormais chacun de ses pouvoirs à la fois comme un don et comme une malédiction. Par ailleurs, l'amitié entre Peter et Harry Osborn est elle aussi menacée. Harry rêve plus que jamais de se venger de Spider-Man, qu'il juge responsable de la mort de son père. La vie de Peter se complique encore lorsque surgit un nouvel ennemi : le redoutable Dr Otto Octavius. Pour couronner le tout, les pouvoir de l’homme araignée disparaissent peu à peu, juste au moment où notre héro semble en avoir le plus besoin...

Dans cette suite, l’araignée explore d’avantage ses démons et le dilemme divisant le héro entre son devoir et son cœur refait inévitablement surface. Plus abouti technologiquement aussi, ce « Spider-man 2 » propose également un vilain qui, pour un fois, n’est pas un monstre assoiffé de pouvoir ou de sombres idéaux. Il s’agit simplement d’un scientifique contrôlé (et aveuglé) par son œuvre, mais gardant en lui une part de lucidité et d’humanisme. Un contraste étonnant et plutôt réussi. Si la fin de cette suite plaira évidement aux romantiques, elle lance aussi de manière évidente la prochaine aventure de l’homme araignée, tel un retour aux sources.
La version 2.1 du film, variant essentiellement du point de vue du montage et de quelques scènes modifiées, n’apporte rien de bien neuf à l’histoire. Davantage de bla bla, comme dans la scène de l’ascenseur, ou bien des séquences qui honnêtement dénaturent le très réussi métrage original, comme par exemple l’opération du Dr Octavius tournant à la vulgaire série B d’épouvante, pitoyable. Ceux n’y ayant jamais goûté se laisseront probablement tenter, mais ne pourront lui préférer le premier montage bien plus équilibré
.

 

Coté technique, comme nous vous le disions plus haut, le résultat constaté sur les Blu-ray de « Spider-man » et « Spider-man 2 » sont globalement semblables. L’un et l’autre affichent un rendu variant de l’excellence au plutôt correct, avec des scènes incroyables de finesse et de détails, telle l’attaque du démon vert lors du test militaire où le visuel de l’explosion est fabuleux (Spider-man 1), ou bien encore l’affrontement sur le toit du métro entre Spider-man et le Dr Octavius, une séquence culte (Spider-man 2). Mais à coté de ça, on trouve de nombreuses scènes plus granuleuses, plus ternes, dans lesquelles l’éclat manque de brillance, abandonnant du coup la splendeur d’une résolution 1080p. Cela dit, l’ensemble est globalement fabuleux, affichant de nombreux détails invisibles lors des visions DVD, rendant donc indispensable l’acquisition de ces 2 films dans leur version Haute Définition.

Pour ce qui est des pistes audio, si les versions présentes sur les éditions SD déjà disponibles avaient su sans difficulté nous séduire (et même largement), on redécouvre ici tout un univers illustré d’un nouveau mixage plus fouillé, plus pertinent, nous immergeant encore bien plus au cœur de cette jungle urbaine et de ces affrontements de titans. Si la version française, proposée uniquement en Dolby Digital 5.1, se rapproche assez globalement de son homologue DVD, quoiqu’un poil plus dynamique tout de même, la palme de l’excellence revient sans aucun doute aux versions originales Dolby True HD 5.1, d’une limpidité et d’un réalisme hallucinant. Une véritable redécouverte audio également, après la gifle visuelle donnée offerte par ce nouveau master HD. Coté doublage pas de soucis, les amateurs y trouveront leur compte avec des jolies pistes FR, sauf peut-être pour la VF accompagnant la version 2.1 du second « Spider-man », redoublée et affichant une restitution plus terne sur la voix centrale.

Coté bonus, mis à part une bande annonce sur chacun des deux disques, et la version 2.1 proposée en option sur le Blu-ray « Spider-man 2 », rien à se mettre sous la dent malheureusement. Mais que ceux qui affectionnent particulièrement de visionner des extras se rassurent, le second disque accompagnant le Blu-ray de « Spider-man 3 » devrait les contenter largement.

 
Le coffret intégrale haute définition contient évidement le Blu-ray du troisième opus, également vendu séparément (contrairement aux deux premiers films, uniquement disponibles dans le box trilogy pour le moment), qui est quant à lui accompagné d’un second disque intégralement dédié aux bonus. Pour plus d’info sur le Blu-ray de Spider-man 3, veuillez vous reporter à la critique détaillé de ce dernier en cliquant ici.
 
LE FILM:
L'IMAGE:
LE SON:
LES BONUS:
Test rédigé et réalisé par Nicolas S. | 29/10/2007

 

 

 

 

   

 

Les logos et images présents sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.